Quels sont les perturbateurs endocriniens à bannir de nos cosmétiques ?

Nous sommes de plus en plus nombreuses à faire attention à la composition de nos cosmétiques et à raison. Les marques commencent à se réveiller pour notre plus grande joie. De nombreuses applications peuvent nous aider à décrypter les emballages. Hélas, le greenwashing réussit encore à nous piéger (trop) régulièrement. Voici donc un petit article pense-bête pour se souvenir des principaux ingrédients à éviter.
J’en ai peut être oublié et en cela je m’excuse. N’hésitez pas à rajouter les votres en commentaires.

Pour rappel, je vous avais déjà rédigé un article à ce sujet en 2017. Vous pouvez le relire pour retrouver la définition d’un perturbateur endocrinien et d’autres infos importantes.

Les sels d’aluminium : très présents dans les déodorants.
Les paraben et le phénoxyéthanol : présents dans de trop nombreux produits de beauté. Les marques commencent à réagir en écrivant sur leurs flacons « sans paraben sans phenoxyethanol ». C’est devenu un argument marketting.
Le triclosan : présent dans les dentifrices comme conservateur
Le formaldéhyde et l’ammoniaque : on évite donc les vernis à ongles et les colorations capillaires. Il existe des alternatives « sans »
Les phtalates : présents dans les parfums et les vernis, ce sont des parfums synthétiques. Le mot parfum non suivi d’une astérisque dans un cosmétique non bio désigne souvent un parfum synthétique, et donc la présence possible de phtalates (qui fixent le parfum). Ils sont également présents dans les bases de maquillage.
Les benzophénones : présents dans les crèmes solaires.
Les BHA : présents dans les gommages et soins anti-imperfections. Privilégiez les AHA, et plutôt le soir.
Le Cyclopentasiloxane : émollient dans les shampooings notamment
Le dimethicone : un silicone dans les fonds de teint.
L’EDTA : conservateur récurrent dans les savons industriels par exemple
L’Oxybenzone : filtre UV présent dans beaucoup de produits solaires et anti-âge

Attention également au rétinol et dérivés de vitamine A qui sont déconseillés aux femmes enceintes car trop stimulant et sensibilisant. De même que les huiles essentielles qui peuvent être dangereuses durant la grossesse.
Les personnes souffrant de maladie hormono dépendante (endométriose, cancer du sein, cancer de la prostate, cancer de la thyroide…) doivent également faire attention.

30 réflexions au sujet de « Quels sont les perturbateurs endocriniens à bannir de nos cosmétiques ? »

  1. je ne suis pas quelqu’un qui regarde les compositions, bien que je les mentionne toujours dans mes articles, par contre je regarde s’il y a un logo du genre ecocert ou bio etc…., peut être pour me rassurer que c’est mieux, mais comme je suis nulle ne chimie, je continue à acheter mes produits en toute confiance ! bon lundi

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour, merci pour cet article très intéressant. J’en suis arrivée à faire moi même déodorant et dentifrice. Je n’utilise que du savon d’Alep. Les cosmétiques ont perdu ma confiance depuis longtemps. Même le Bio est finalement très commercial.
    Je regarderai la composition de mon shampooing (cheveux très longs 😉) aux orties. Pour le reste, beurre de karité non blanchit et non parfumé….
    J’ai compris ça quand petite chérie a commencé ses études esthétique et cosmétiques. Elle a d’ailleurs continué dans une autre filière après son BTS….
    C’est une boîte à fric qui fait de nombreuses promesses jamais tenues pour entretenir la clientèle.
    De toute façon, rien ne vaut le naturel 😉
    Je te souhaite un bon lundi. A très bientôt 😘

    Aimé par 1 personne

  3. Bon jour,
    J’utilise l’appli : Yuka …
    Et un truc à savoir et ça marche à tous les coups : plus le packaging est séduisant, plus il est mauvais dans sa composition et inversement plus le packaging est moche meilleur est la composition…
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

  4. Perso je ne suis pas du tout pro donc je m’aide d’applications pour choisir mes produits et bien entendu j’achète sans réfléchir j’ai envie de dire quand il y a un logo ecocert, Bio etc… Maintenant, c’est difficile de trouver les produits parfaits à chaque fois ^^
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  5. Coucou.
    Sympa ton article et tes explications. Je scan certains produits avec des applis pour voir les compos si elles sont bonnes ou mauvaises mais parfois je craque quand même pour des soins pas au top du top …
    Bonne fin de journée à toi. Bisous

    Aimé par 1 personne

  6. Merci pour ce rappel. Je savais pour certains ingrédients comme le formaldéhyde ou les sels aluminium (j’utilise la pierre d’alun comme déodorant) ou encore les phtaphaltes (je crois bien j’ai mal écrit). La majorité des produits en contiennent. D’où l’importance de se tourner vers des marques labellisées. Et c’est bien de lire des articles de blog comme le tien pour se tenir informé. Bonne soirée 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. j’ai testé la pierre d’alun et ça ne me convient pas du tout. d’ailleurs j’ai lu des articles stipulant que ce n’est pas si bon que cela à la santé… à voir

      J'aime

  7. Coucou ma Virginie ! 🙂
    Ha mais un grand merci pour ce récapitulatif : c’est vrai qu’il y a de quoi s’y perdre !
    Le pire étant ce fameux green washing où même en faisant attention, on peut parfois se faire « avoir » !
    Gros bisou et bonne semaine ma Virginie ❤
    Nathalie

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.