Japonais et zero déchet

Après la gourde, l’achat de produits en vrac, le compostage, l’utilisation des lingettes lavables et des cafetières filtres au détriment des dosettes, les savons solides, vous souhaitez aller plus loin dans la vie zero déchets ? Et si on s’inspirait des traditions japonaises ?
tawashi
Le Tawashi
C’est une éponge faite soi même à partir de vetements usagés. Bien réalisée, elle est très résistante : une fois sale, on la lave et on la réutilise. Pour la fabriquer, on se munit d’une planche de bois, de clous, de tissus issus d’un vêtement en coton, de ciseaux, d’un marteau, d’un crayon et d’une règle. Le tawashi peut également remplacer le gant de toilette. J’avoue que c’est un peu compliqué à fabriquer de cette façon. Certains artisans en vendent sur leur plateforme (etsy…) ou autres.
oriculi
L’oriculi
Avec le bannissement des cotons tiges (au 1er janvier 2020, interdiction de vente en France. Cette disposition de lutte contre la pollution vise à favoriser la réduction du plastique dans les déchets en mer.), on ne va quand même pas faire l’impasse sur le nettoyage des oreilles. L’oriculi est une sorte de cure-oreilles originaire du Japon et de Chine. Petit bâtonnet, le plus souvent en bambou, dont l’une des extrémités est recourbée, il a l’avantage d’être utilisable à vie, ou presque. Attention, il sert simplement à retirer le cérumen visible à l’entrée de l’oreille et il ne faut surtout pas aller plus loin au risque d’endommager son tympan. Disponible en boutiques bio et green eshop.
furoshiki
Le Furoshiki
Les adeptes de Lush connaissent déjà sans doute. Pour une façon plus écolo d’emballer ses cadeaux ou pour transporter ses affaires (et ainsi éviter le gaspillage papier ou les sacs plastiques indésirables), les japonais utilisent l’art du furokishi. C’est un carré de tissu japonais qui sert d’emballage.

Allez-vous adopter ces gestes ?

18 réflexions au sujet de « Japonais et zero déchet »

  1. avec l’oriculi j’ai bien peur que certaines personnes iront trop loin dans l’oreille avec gros risque de perforation, personnellement je n’aime pas, j’utilise un bâtonnet de buis et j’enroule un peu de coton à l’extrémité, et je continuerais comme ça ! biz

    Aimé par 1 personne

  2. Coucou, pas très tentée par ses petites choses et comme Meili, j’ai peur pour l’oriculi !!! Pour ma part, plus de coton tige depuis une semaine suite à une oreille bouchée suivie d’une otite carabinée, du coup je mets du spray dans les oreilles.
    Je te souhaite une bonne journée. Bises

    Aimé par 1 personne

  3. Coucou Virginie,
    Oh, là, là ça fait peur l’oriculi ! moi qui suis une vraie gaffeuse, je ne pourrais pas l’utiliser ! j’utilise un spray pour me nettoyer les oreilles !!
    Et plutôt sympa le carré de tissu japonais, c’est pareil, il faut être habile de ses mains 😉
    Bisous et bon week-end !

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour,
    Oooh cool toutes ces idées, perso le Furoshiki, l’emballage tissu qui me fait penser à des baluchons me parait un peu compliqué…
    L’oriculi me conviendrai bien, tout comme les gants de toilette « maison ».
    Merci pour se superbe partage.

    Aimé par 1 personne

  5. top ce genre d’article j’adore lire cela.
    je ne connais aucune des choses que tu proposes…
    pour les oreilles on a vu un spray mais c’est pareil si c’est un spray on polu!
    bonne soirée

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.